AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 LIAM/LULA ▬ Tears will flow

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Messages : 189
Date d'inscription : 02/11/2014
Age : 20

Personnage
Pouvoir:
Âge: 17 ans et demi
Métier: Etudiante en Arts et Design

MessageSujet: LIAM/LULA ▬ Tears will flow   Sam 8 Nov - 18:54



❝Tears will flow❞
Liam&Lula

Un nouveau jour se lève sur Londres. J'ai très peu dormi la nuit passée, pas au meilleur de ma forme. Ce n'est qu'un bête rhume mais, c'est tout de même crevant. En revanche, le revers de la médaille c'est que mon don est exacerbé... Avec difficultés, je sors de mon lit et file prendre un bon bain. Je ne sais pas pourquoi mais, je sens que cette journée risque d'être particulièrement horrible. Je devais aller en cours mais, je vais plutôt aller prendre l'air au parc. Le soleil pénètre finement dans ma chambre via les volets roulants non-fermés. Au dehors, le temps semble tout de même frais. Je ne vais pas faire de folies vestimentaires et m'habiller bien chaudement avant d'affronter le monde. Un léger coup de crayon noir autour des yeux, un bonnet et une grosse écharpe de laine noire, ne seront pas du superflus. Une fois bien habillée, je chausse mes DM noires hautes et cale mon sac à mon épaule, y fourrant quelques biscuits ainsi que le nécessaire à ma détente : un bon livre. J'ébouriffe ma chevelure, déjà bien sauvage et longue machinalement. J'installe finalement mon casque sur mes oreilles avant de rejoindre l'arrêt de bus. J'ai pensé à laisser un mot à Ruben pour ne pas qu'il s'inquiète.

Au centre ville, je passe par le Starbucks et prends un bon Cappuccino comme je les aime. Le parc n'étant pas loin, et n'étant pas flémarde pour un sous, j'y vais à pieds. Il n'y a pas grand monde. Evidemment, il est encore tôt et le gros de la foule n'est pas encore là. Je m'installe sous un arbre, prenant soin de ne pas rester dans son ombre. Je suis suffisamment malade, pas la peine d'en rajouter une couche de plus. Saisissant mon livre, je reprends à ma page de la veille tout en sirotant ma boisson bien chaude. Hmmm je ne pouvais pas rêver mieux.

Après un bon quart d'heure à lézarder dans le soleil levant, je fais une pause dans ma lecture, appréciant le calme qui règne. Un peu plus loin, il y a un groupe de jeunes qui semble rire et s'amuser, tout du moins, d'après ce que je capte. Néanmoins, l'un d'eux a des pensées des plus dérangeantes et visiblement, elles sont pour moi. Alors que je range mon petit bazar, lui et ses potes s'approchent et je perçois parfaitement ce qu'ils veulent. « Jolie miss aux cheveux lisses, viendrais-tu boire un verre avec nous ? » Je frissonne et me fige quelques instants. Il y a d'autres jeunes filles et c'est moi qui prends ? Prenant mon courage à deux mains, je me lève, tentant un sourire poli alors qu'au fond de moi, c'est la panique : « Je suis navrée, je n'ai pas le temps. Au revoir. » Pour n'éveiller aucun soupçon, je marche le plus tranquillement possible, mes doigts fins crispés sur les manches de mon pull que j'ai tiré. C'était trop beau pour que ça dure. « Mais si tu as le temps moi je te dis ! » dit-il en me chopant le bras avec force : « Lachez-moi ! » Il insiste le bougre ? Je ne suis pas une personne aimant en venir aux mains, je ne fais certainement pas le poids face à lui alors, je me débats comme je peux : « Vous me faites mal ! Lachez-moi ! » Au lieu de m'écouter, il insiste et resserre ses prises. Je peux sentir mon muscle se comprimer douloureusement. Dans un dernier sursaut d'espoir, je me dégage de son étreinte et file en courant. Merde, ils me suivent me voilà bien ! Les gens autour font mine de ne rien voir... Bon sang ! J'aurais dû rester chez moi... Un cul-de sac ? Non, sérieusement ? Comment je vais faire ?! « Elle est coincée les mecs ! On la tient ! » Je m'adosse au mur et les fixe, haletante et totalement désespérée : « Laissez-moi tranquille ! » Mes mots ne semblent avoir aucun impact, je suis prise au piège.



© Pando


i feel all of you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sectum-sempra.forumactif.org/
avatar

Messages : 153
Date d'inscription : 06/11/2014
Age : 26

Personnage
Pouvoir:
Âge: 35
Métier: Avocat

MessageSujet: Re: LIAM/LULA ▬ Tears will flow   Dim 9 Nov - 0:17

Liam se réveilla dans un grognement étouffé par l'oreiller. Son alarme sonnait à tue-tête, joyeusement, comme si cette saleté d’appareil éprouvait un plaisir jouissif à lui gâcher la vie. L'avocat enfonça sa tête de plus belle, repliant le dit oreiller sur ses oreilles. Bien entendu, comme tout le monde sait, ça n'a aucun effet. Serrant les dents, l'homme finit par se redresser, soupira bruyamment, et écrasa le bouton d'arrêt de l'alarme. Le calme revint enfin et il finit par s'intéresser à l'horaire affiché sur l’impertinent. Pas de doute, il était tant de se lever. Liam s'exécuta donc tout en s'étirant, puis jeta un regard à son réveil avant de lui lancer, le pointant du doigt.

- Te réjouis pas trop vite. Demain c'est Samedi, et le Samedi, je dors.

Oui, bon, parler à son réveil était idiot, mais qui ne l'a jamais fait ? Ne serais-ce que pour lui lancer un bon "va te faire voir !" ou encore "la ferme !" ? Non ?
L'avocat se dirigea vers la salle de bain pour sa toilette quotidienne. Il se rasa, puis s’habilla, revêtant un costume noir trois pièce taillé sur mesure, et une cravate de même couleur. Très sobre.

Tout en attachant convenablement sa montre, il jeta un œil à son ordinateur qu'il avait oublié d'éteindre la veille au soir. Il avait reçu un mail.
Liam commença par se faire couler un bon café avant de revenir pour le lire. Un de ses collègues lui faisait part d'un souci au niveau de son nouveau client. Celui qu'il devait précisément voir aujourd'hui. Les ennuis commençaient déjà ! Grommelant, il attrapa son portable et appela son collègue.

- Alonso ? Montgomery. C'est quoi le problème avec le dossier Carter ?

La réponse lui coupa le sifflet. Il resta un moment bête, le regard dans le vide, et préféra poser délicatement sa tasse de café sur la table basse avant de gâcher son précieux parquet.

- Mort ? Où ? Comment... ?

Crise cardiaque. Personne n'avait rien vu venir. Liam poussa un long et profond soupire. Quelle m*rde ! Ça allait encore lui ajouter un tas de paperasses ennuyeux ! Il raccrocha et termina rapidement son maigre petit déjeuner. Il réunit ses affaires et sortit, saluant la concierge au passage.
Il descendit au parking et s’engouffra dans sa Bentley GT Coupé grise.

Quinze minutes plus tard, il était à son bureau. Ses affaires lui prirent une bonne partie de la journée. Il décida d'ailleurs de quitter son travail plus tôt que prévu. De toute manière, cela faisait bien longtemps qu'on ne lui refusait plus rien.
Il se retrouva donc à Hyde Park, le parc juste en face de chez lui ou il avait l'habitude de lire son journal et rêvasser. C'est alors qu'il aperçut du rififi près d'un banc non loin. Un type semblait en avoir après une jeune fille. Liam fronça les sourcils. D’ordinaire, il ne se mêlait pas de genre de chose. Mais la fille était mignonne, et s'il y avait bien une chose qu'il détestait, c'était ce genre de petite frappe qui s'en prenait aux femmes. Il inspira un grand bol d'air frais, remonta un peu le col de son long manteau noir, puis décida de les suivre tandis que la fille tentait d'échapper à ses agresseurs.

Bon, il fut un peu moins rapide, mais lorsqu'il se retrouva dans le cul-de-sac, dans le dos des petits rebelles, elle était toujours intacte. Il ne se priva donc pas pour tousser bruyamment, histoire d'attirer leur attention. Bingo, le résultat ne tarda pas. Le mauvais garçon, celui qui en voulait à la fille, lui lança un regard dédaigneux. 

- Qu'est-ce que tu veux, bouffon ?

Les mains dans les poches, Liam n'avait pas l'air impressionné le moins du monde.

- Ta mère a raté ton éducation, à ce que je vois. Elle aurait du te dire qu'un homme ne doit jamais s'en prendre à une jeune femme sans défense.
- Mêles-toi de ce qui te regarde, dégage !
- Justement, ça me regarde. D'ailleurs... tu devrais faire une pose. Tu as très envie d'aller aux toilette, non ?
- Hein ?

Le pauvre type ne semblait pas comprendre. Liam eut un petit rictus amusé. Son pouvoir de manipulation mentale était capable de persuader n'importe qui au point de réellement donner l’impression à ce gars qu'il devait aller couler un bronze.

- Je t'assure. Tes intestins se tordent... tu devrais faire vite.

Le gamin ouvrit la bouche pour dire quelque chose... lorsqu'il se mit soudain à grimacer, l'air ahuri. Et puis, d'un seul coup, il se mit à crourir, appuyant sur son fessier d'une main d'un air ridicule. Liam sourit de plus belle et regarda les autres jeunes restants.

- Dégagez. Vous avez mieux à faire.

Ils se regardèrent, puis prirent un air étonnés. Tous étaient soudain persuadés qu'en effet, ils devaient faire quelque chose de plus important. Une minute plus tard, il n'y avait plus personne. Sauf la jeune fille. Liam lui jeta un regard bienveillant, les mains toujours plongées dans ses poches, l'air de rien.

- Je crois que tu es tirée d'affaire.


reign in manipulation.
Il y a deux sortes d'individus. Ceux que l'ont peut manier, manipuler, embrasser du regard. Et l'individu-paysage. Celui-là on le visite, on s'y engage et on risque de s'y perdre.

@ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 189
Date d'inscription : 02/11/2014
Age : 20

Personnage
Pouvoir:
Âge: 17 ans et demi
Métier: Etudiante en Arts et Design

MessageSujet: Re: LIAM/LULA ▬ Tears will flow   Dim 9 Nov - 11:17



❝Tears will flow❞
Liam&Lula

Qu’est-ce que je peux faire pour me sortir de ce pétrin malodorant ? Je ne vais tout de même pas céder à leurs envies écœurantes, je ne suis pas ce genre de fille et de plus, ce à quoi ils pensent tous, je ne sais pas ce que c’est. Le cœur battant, les yeux brillant de larmes, j’essaye de faire marcher mes méninges. Je ne suis pas plus bête qu’une autre, je devrais pouvoir m’en sortir non ? « Qu’est-ce que tu veux, bouffon ? » Je redresse la tête et observe la scène, retrouvant un peu de contenance, « Ta mère a raté ton éducation, à ce que je vois. Elle aurait dû te dire qu’un homme ne doit jamais s’en prendre à une jeune femme sans défense. » Ah, il parle de moi à l’évidence… Vu comme ça, oui, je suis sans défense mais, avec un peu d’entraînement, je pense pouvoir m’en sortir un jour. « Mêles-toi de ce qui te regarde, dégage ! » Okay donc, il ne veut pas lâcher l’affaire. J’aimerais m’enfuir mais ses potes me bloquent le passage. Encore une fois, je suis seule devant une meute de chiens enragés, et bien qu’un inconnu soit là, j’ai bien peur qu’il ne puisse pas faire grand-chose… « Justement, ça me regarde. D’ailleurs… tu devrais faire une pause. Tu as très envie d’aller aux toilettes, non ? » J’avoue ne pas vraiment comprendre où il veut en venir et, à moins qu’il ne détienne un pouvoir… « Hein ? » Je ressens quelque chose d’étrange émaner de lui, un je ne sais quoi qui me rappelle un truc. « Je t’assure. Tes intestins se tordent… tu devrais faire vite. » Et voilà l’autre qui se barre en courant. Bon, okay, il sait manipuler les gens, c’était donc ça que je ressentais depuis tout à l’heure… « Dégagez. Vous avez mieux à faire. » Je m’adosse au mur, posant une main à mon ventre et souffle de soulagement en fixant un point dans le vide. « Je crois que tu es tirée d’affaire. »

Je me redresse et sors de l’ombre, si je peux dire ça comme ça, m’approchant timidement de mon sauveur. « Je… merci monsieur… » Je tire nerveusement sur mes manches, tremblant encore comme une feuille malmenée par un vent sauvage. De la bienveillance émane de lui, j’en conclus que c’est un homme sérieux et bon. « Je ne pensais pas qu’ils allaient me suivre… je suis désolée pour le dérangement… » Je me sens terriblement mal et j’ai honte de moi. « Comment puis-je vous remercier… ? »



© Pando


i feel all of you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sectum-sempra.forumactif.org/
avatar

Messages : 153
Date d'inscription : 06/11/2014
Age : 26

Personnage
Pouvoir:
Âge: 35
Métier: Avocat

MessageSujet: Re: LIAM/LULA ▬ Tears will flow   Dim 9 Nov - 12:21

Voilà bientôt trois ans que Liam avait eu réellement connaissance de ses pouvoirs et qu'il s'était entraîné à l'utiliser. Il était donc presque devenu maître dans l'art de s'en servir. Il savait le contrôler, ce qui n'était pas le cas avant. Et franchement, c'était pratique. Très pratique ! La majorité des gens s'en seraient servis avec de mauvaises intentions, comme se faire du fric, se venger de quelqu'un ou se créer une armée... ce genre de chose. Liam, lui... n'était pas encore sortit du sentier battus. Oh bien sûr, des voleurs et des meurtriers se baladaient sans doute en ville à cause de lui, mais bon. Il ne faisait que son travail, et son travail était de disculper ses clients, rien de plus. Mais peu importe, aujourd'hui il avait sa BA du jour, il avait sans doute sauvé la fleur délicate et la fierté de cette fille.
La jeune femme finit d'ailleurs par s'approcher, tremblante comme une feuille. Comme il l'avait déjà remarqué, elle était plutôt jolie. Jeune aussi. Pas plus de vingt ans dirait-il.  Elle le remercia, s'excusa, et alla même jusqu'à lui demander comment elle pouvait bien le remercier. Liam arqua un sourcil et ricana.

- Allons, jeune fille, ce n'est rien. C'est tout à fait normal. Tu n'as pas à me remercier.

N'importe quel tordu en aurait sans doute profiter. Mais bon, Liam n'était pas du genre à abuser des jeunes demoiselles, et encore moins en se servant de son pouvoir. Ou en se servant du prétexte qu'elle lui en devait une.
Il posa délicatement une main contre son épaule, mais ne s'y attarda pas pour ne pas l’effrayer.

- Ça va aller ? Tu as l'air secouée. Que dirais-tu d'aller boire un verre pour te remonter ? Je connais des endroits très chics.

Allait-elle seulement oser le suivre ? Il lui avait sauvé la vie, c'est vrai, mais beaucoup de filles étaient très méfiantes. On ne pouvait pas leur en vouloir. Suivre un inconnu était toujours fortement déconseillé. Il lui tendit donc de nouveau une main avec un grand sourire.

- Mais je ne me suis pas présenté. Mon nom est Liam Montgomery, je suis avocat. Tu n'as rien à craindre de moi. Mais si tu préfères, je peux simplement te raccompagner chez toi.

Il attendit sa réponse, toujours souriant. Un verre ne lui déplairait pas d'ailleurs, avec ou sans elle. Un bon scotch... mmh... il en salivait d'avance.


reign in manipulation.
Il y a deux sortes d'individus. Ceux que l'ont peut manier, manipuler, embrasser du regard. Et l'individu-paysage. Celui-là on le visite, on s'y engage et on risque de s'y perdre.

@ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 189
Date d'inscription : 02/11/2014
Age : 20

Personnage
Pouvoir:
Âge: 17 ans et demi
Métier: Etudiante en Arts et Design

MessageSujet: Re: LIAM/LULA ▬ Tears will flow   Dim 9 Nov - 12:38



❝Tears will flow❞
Liam&Lula

J'aurais pu m'enfuir comme une ingrate mais, je ne suis pas lâche même si, comme précédemment remarqué, je n'ai pas un tempérament agressif. Le problème qui s'est posé c'est que, j'ai ressenti les émotions de la bande et j'ai été désarçonnée. Ca ne se reproduira pas. Je reporte mon attention sur l'homme qui se tient devant moi : « Allons, jeune fille, ce n’est rien. C’est tout à fait normal. Tu n’as pas à me remercier. Ça va aller ? Tu as l’air secouée. Que dirais-tu d’aller boire un verre pour te remonter ? Je connais des endroits très chics. » Quand sa main s’est posée sur moi, j’ai bien senti qu’il n’était pas une mauvaise personne. Son pouvoir est grand mais ne semble pas vraiment m’atteindre. On dirait presque qu’ils sont similaires. Moi, je perçois les émotions et lui il les donne, on se complète en somme. Attention, je ne dis pas que je vais me lancer dans une relation avec lui, il n’est pas moche mais il semble bien trop âgé pour moi, c’est évident. Je lui serre timidement la main en lui offrant un sourire : « Mais je ne me suis pas présenté. Mon nom est Liam Montgomery, je suis avocat. Tu n’as rien à craindre de moi. Mais si tu préfères, je peux simplement te raccompagner. » Je l’observe sans outrage et lui souris une nouvelle fois : « Je m’appelle Lula. Lula Fitzpatrick. Je sais que je ne risque rien, je l’ai senti quand vous avez touché mon épaule… J’accepte volontiers de boire un verre avec vous… »

En fin de comptes, cette journée n’est pas trop mauvaise. Bien sûr, il y a cette histoire avec cette bande de jeunes idiots mais, en y regardant, c’est un mal pour un bien si je peux m’exprimer ainsi. J’arrange mon écharpe et mon bonnet et regarde Liam. « J’ai un peu froid, je pense qu’une boisson chaude ne sera pas un mal. » Je sais déjà à quoi il pense et je trouve ça plutôt amusant. « Vous travaillez dans le coin j’imagine… pour être arrivé si vite… » Moi, par contre, je suis bien loin de mon lit douillet mais, comme je l’ai dit, rester enfermée ne m’aidera pas à me sentir mieux, au contraire.



© Pando


i feel all of you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sectum-sempra.forumactif.org/
avatar

Messages : 153
Date d'inscription : 06/11/2014
Age : 26

Personnage
Pouvoir:
Âge: 35
Métier: Avocat

MessageSujet: Re: LIAM/LULA ▬ Tears will flow   Dim 9 Nov - 14:28

Au fur et à mesure que l'avocat tentait de la rassurer, il sentait qu'en effet, la jeune femme se détendait un peu. Il fallait la comprendre, ça donnait un sacré coup d'adrénaline de se faire poursuivre par une bande de malpropres. Il aurait été normal qu'elle se montre particulièrement effrayée et méfiante face à lui. Mais ce ne fut pas le cas, elle semblait lui faire confiance. Bon, le fait qu'il lui ait sauvé la mise devait sacrément jouer, aussi. Il était encore loin de se douter à qui il avait affaire. Pour lui, cette jeunette n'était qu'une demoiselle parmi tant d'autre, il n'imaginait pas une seconde qu'elle puisse avoir des pouvoirs. En fait, il pensait être le seul. Il n'avait encore jamais surpris ou rencontrer d'autres individus pourvus de pouvoirs.

Elle finit par lui serrer la main, preuve qu'elle lui faisait confiance et se présenta sous le nom de Lula Fitzpatrick... et lui annonça qu'elle avait "sentit" qu'il était quelqu'un de bon lorsqu'il l'avait touchée. Liam arqua un sourcil, mais n'y prit pas plus d'attention que ça. Il n'était pas du genre superstitieux, au contraire. Il ne réalisa donc pas que ça pouvait venir d'un pouvoir quelconque. Ce qu'il retint surtout, c'est qu'elle acceptait son invitation. Il sourit donc de plus belle.

- Enchanté de te connaître, Lula.

Elle ajusta son écharpe et son bonnet en annonçant qu'une boisson chaude la réchaufferait. C'est vrai qu'il ne faisait pas bien chaud aujourd'hui. Elle devina qu'il devait travailler dans le coin. Il hocha la tête.

- C'est vrai, je travaille dans un cabinet d'avocat pas loin d'ici. J'habite également dans un appartement, juste là.

Il pointa un grand bâtiment du doigt. Le genre de construction très chic, où seules les personnes avec un compte en banque bien remplit pouvaient habiter. Après tout, il se trouvaient dans le quartier le plus riche de Londres. Il se tourna de nouveau vers elle.

- Bien. Et si on y allait ? Je connais un endroit très sympa juste à côté.

Il fourra de nouveau ses mains dans les poches de son manteau pour les réchauffer et se dirigea en direction d'un bar peu fréquenté à cette heure-ci. Le genre d'endroit où on paye un café brésilien 50 livres (65€) le Kilo. Pas donné à tout le monde.
Il poussa la porte d'entrée et s'effaça pour laisser passer Lula. Une fois à l'intérieur, il enleva son manteau et le tendit au garçon de café qui se trouvait là et qui se chargea de les débarrasser et de pendre leurs affaires au porte-manteau.

L'endroit était chaleureux. Les tables étaient en bois d'acajou noirs, les chaises ou les banquettes étaient en cuir rouge et les murs étaient recouverts de miroirs et de dorures. Au plafond, des lustres en cristal illuminaient l'ensemble. Les plats et assiettes étaient en porcelaine, et les couverts en argent. Oui, c'était du luxe. Mais il comptait bien invite cette jeune fille.
On les installa à une petite table tranquille près du feu de la cheminée en marbre, et Liam laissa la banquette confortable à Lula pour s’asseoir sur la chaise en face. Le garçon de tout à l'heure, tiré à quatre épingles, leur apporta la carte des boissons et s'extirpa en les saluant poliment.

- Alors... qu'est-ce qui te ferait plaisir ? Prends ce que tu veux.

Lui n'avait pas besoin de regarder la carte, il avait déjà fait son choix de toute façon.


reign in manipulation.
Il y a deux sortes d'individus. Ceux que l'ont peut manier, manipuler, embrasser du regard. Et l'individu-paysage. Celui-là on le visite, on s'y engage et on risque de s'y perdre.

@ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 189
Date d'inscription : 02/11/2014
Age : 20

Personnage
Pouvoir:
Âge: 17 ans et demi
Métier: Etudiante en Arts et Design

MessageSujet: Re: LIAM/LULA ▬ Tears will flow   Dim 9 Nov - 19:50



❝Tears will flow❞
Liam&Lula

Je lui rends son sourire avec politesse. « Enchanté de te connaître, Lula. C’est vrai, je travaille dans un cabinet d’avocat pas loin d’ici. J’habite également dans un appartement, juste là. » Je vois que cet homme est d’une classe très aisée et du coup, je me demande si c’est bien que moi, une fille d’une famille bien loin du montant des revenus de l’avocat, est une bonne chose… « Bien. Et si on y allait ? Je connais un endroit très sympa juste à côté. » Je le suis sans broncher mais lorsque nous entrons dans ‘’l’endroit chaleureux’’, je me fige quelques instants. Il est sérieux là.. ? Je n’ai pas la tenue adéquate et, d’après ce que je ressens, le serveur, bien habillé et bien coiffé, qui vient prendre nos affaires, est comme qui dirait dégoûté par ce que je porte. Okay bon, je vais vite prendre un truc et m’en aller. Il nous installe, emportant nos affaires. Je n’aime pas trop ça alors, discrètement, je me lève et me dirige vers mes affaires pour les récupérer. Je ne suis pas parano, loin de là, c’est juste que j’ai bien senti que ça le faisait sacrément chier de prendre mes affaires. « Alors… qu’est-ce qui te ferait plaisir ? Prends ce que tu veux. » Je regarde la carte que le serveur nous a amené. Les noms des produits sont totalement improbables, comment veut-il que je sache ce que c’est ? « Euh… ils ne font pas de chocolat chaud… ? J’aurais aimé en prendre un… » Moi je veux un simple chocolat chaud mais on dirait qu’ils n’ont pas ça en magasin. Je pose la carte devant moi et attends que le malotru de serveur revienne à notre table.

Je regarde le décor que je trouve un peu trop voyant à mon goût. Je ne suis pas habituée à des endroits comme ça et donc, forcément, je me rends compte de certaines choses. La conclusion est simple : je n’aime pas ce genre d’endroit. Néanmoins, ce qu’il y a de bien c’est l’âtre de la cheminée non-loin de nous. Elle nous entoure de sa chaleur et si je m’écoutais, je fermerais les yeux et je dormirais. Mais, ce ne serait pas convenable, de plus, le serveur m’ayant pris en grippe, il m’aurait probablement jeté dehors sans ménagement. « Je n’ai pas l’habitude de côtoyer ce genre d’endroit… je n’en n’ai pas les moyens en fait… » Pourquoi je lui raconte ma vie ? Je suis ridicule.



© Pando


i feel all of you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sectum-sempra.forumactif.org/
avatar

Messages : 153
Date d'inscription : 06/11/2014
Age : 26

Personnage
Pouvoir:
Âge: 35
Métier: Avocat

MessageSujet: Re: LIAM/LULA ▬ Tears will flow   Mer 19 Nov - 10:42

Liam s'était vite rendu compte que l'endroit plaisait peu à la jeune femme. Trop voyant, trop tape à l’œil. Si certaine aurait bondit de joie à l'idée de prendre simplement un café dans ce genre d'endroit, d'autres, plus introverties comme Lula, préférait les lieux plus discrets. Sans doute avait-elle l’impression de faire "tâche" dans le paysage. Et à vrai dire, le serveur ne mettait pas vraiment du sien pour la mettre à l'aise. Tant pis pour son pourboire. L'avocat aurait donc pu changer d'endroit, mais il fallait avouer que de voir la demoiselle effarouchée de la sorte l'amusait. Peut-être se détendrait-elle un peu grâce à la cheminée et à la boisson chaude.

En attendant, l'avocat s'installa confortablement et observa Lula avec un sourire. Celui-ci s'agrandit, amusé, en voyant le regard perdu de la jeune fille parcourir la carte. Il s'était un peu douté qu'elle y verrait là du charabia pur et simple. Et pour cause, la majorité des appellations étaient en français. C'était plus chic. Sauf qu'au lieu de transformer le "hot chocolate" en simple "chocolat chaud", ils s'étaient amusés à écrire "lait de vache délicatement chauffé et son cacao criollo (créole)". Avouez que c'est un peu tiré par les cheveux, pas vrai ?

La pauvre jeune femme finit par lui avouer qu'elle n'était pas habituée à ce genre d'endroit, ce qui n'étonna guère notre avocat bien entendu. Lima rit un peu et fit signe au garçon de s'approcher. L'air hautain, celui-ci s’exécuta, sortant son petit carnet de note.

- Un chocolat chaud pour la demoiselle. Et pour moi ce sera un verre de Glenfiddich 1937, sans glaçon, avec un pichet d'eau minéral je vous prie.

Le serveur hocha la tête et disparut quelques instants. Liam posa de nouveau ses yeux sur la demoiselle, toujours mal à l'aise. Il se redressa un peu sur sa chaise.

- Détends-toi, il ne va pas te manger. Oublies un peu où tu te trouve et profites de la cheminée et de ma compagnie.

Les boissons ne tardèrent pas à arriver. La chocolat chaud était présenté de façon merveilleuse. Une tasse de taille respectable, fumante d'un délicieux chocolat sur lequel avait été déposée une noisette de chantillys saupoudrée de poudre de chocolat. Sur la soucoupe, au pied de la tasse, deux carrés de chocolat au lait et un macaron. Et enfin, à part, un petit pichet remplit du même chocolat chaud fumant, un petit extra appréciable. Quant à Liam, il eut son délicieux scotch servit dans un verre à cognac et son petit pichet d'eau minérale.

Il fit tourner délicatement le verre pour libérer les arômes, prit une petite gorgée qu'il fit circuler dans sa bouche une dizaine de secondes, puis avala le liquide délectable. Tout en sentant l'alcool, les yeux fermés, il demanda à Lula :

- As-tu déjà goûté l'un des plus chers whisky au monde ? Je crois que rien n’égale ce plaisir, pas même le sexe.

Conscient de ce qu'il venait de dire à cette pauvre inconnus, il ricana, amusé, et rouvrit les yeux en secouant la tête.

- Excuse-moi si je t'ai choqué, ce n'était pas mon intention.

Liam avait beau être riche et côtoyer des endroits des chics et luxueux, ils n'en avait pas moins, parfois, un langage assez châtié qui aurait fait hurler les bourgeoises. Heureusement pour lui, Lula n'en était pas une.


reign in manipulation.
Il y a deux sortes d'individus. Ceux que l'ont peut manier, manipuler, embrasser du regard. Et l'individu-paysage. Celui-là on le visite, on s'y engage et on risque de s'y perdre.

@ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: LIAM/LULA ▬ Tears will flow   

Revenir en haut Aller en bas
 

LIAM/LULA ▬ Tears will flow

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un geste humanitaire de Lula devant une loi barbare.
» Lula ap pouse pyon. Konpatryot w'ap tande. Se trè byen. Le débat promet
» Bush, Lula et Haiti: La diplomatie de l'éthanol (H en M)
» Lettre de protestation d'un haitien au président Lula du Bresil
» Tears of my Hearth... [0/3] Celesty is there!!!!!! :P

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Misfits • Forum RPG :: Londres :: Westminster :: The Green Park-