AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Où est mon pantalon ? ♦︎ Oliver

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 09/11/2014

Personnage
Pouvoir:
Âge: 20 ans
Métier: Étudiant en cinématographie

MessageSujet: Où est mon pantalon ? ♦︎ Oliver   Lun 10 Nov - 4:45




   

Oliver & Ruben
Où est mon pantalon ?
Les soirées, il m’arrive d’en enchaîner quelques unes pour faire passer le temps, les nuits sont longues quand on arrive pas à dormir et puis, ça m’aide aussi à m’abrutir, il y a toujours de quoi se défoncer dans ce genre de petite sauterie et ça m’arrange bien.  Ce soir fait partie de ces soirées. J’ai besoin de me changer les idées, de m’aérer l’esprit. Alors forcément, je  n’ai pas hésité une seconde pour changer de chemise et quitter le domicile familiale. Ce n’est pas comme si c’était la première fois. Ces derniers temps je suis plus souvent dehors que chez moi. Plus je suis loin de mon lit et mieux je me porte.

Je rejoins des amis à une petite soirée, dans le centre. L’avantage avec Londres, c’est qu’il y a toujours quelque chose à faire. On ne s’ennuie jamais. Quand j’arrive, il y a déjà du monde, tant mieux, je ne serais pas obligé de faire la conversation tout de suite. Je suis encore trop clean pour avoir envie de parler à qui que ce soit. J’attrape un verre en passant et file m’installer dans un coin. Je bois mon verre tranquillement, tout en observant les autres. C’est toujours le même cirque dans ce genre de soirée. La gente féminine mets en avant ses atouts, dans une sorte de parade nuptiale pour attirer les mâles et eux ne trouvent rien de mieux à faire que de bomber le torse pour essayer de les impressionner. Les êtres humains sont vraiment prévisibles. Puis bien entendu, il y a toujours les quelques marginaux qui reste à part, trop bien pour le reste du monde ou peut-être qu’ils ont juste la flemme de se mêler à la foule. Un peu comme moi. Heureusement pour moi, Oliver vient vite à mon secours et à l’aide de petites pilules je ne tarde pas à oublier tout ça. Oliver, c’est un gars que j’ai rencontré à une soirée, un peu comme celle-là, il y a déjà un moment de ça. On a sympathisé rapidement et on peut même dire qu’avec le temps on est devenus amis et maintenant il me sauve quand je commence à m’ennuyer à une soirée. Le monde disparaît autour de moi et je me détends. Fini la mauvaise humeur et je commence à profiter totalement. Peut-être un peu trop puisque après ça, le déroulement de la soirée est plutôt flou. Tout à une contre-partie.

Le soleil tape contre mes paupières closes, je me suis toujours demandé pourquoi au cours de l’évolution l’être humain n’avait pas développé de paupières opaque, histoire de ne plus être dérangé par ce genre de problèmes. C’est tout de même un problème majeur.  Ce n’est pas pour ça que j’ouvre les yeux tout de suite. J’ai dormi, mais je ne me souviens pas d’avoir rêver, mais ce n’est pas pour cela que je suis sorti d’affaire. J’appréhende toujours d’ouvrir les yeux. Mon subconscient me joue si souvent des tours. Cependant, je sens quelque chose à côté de moi et ça bouge, c’est ce qui me force à affronter la lumière du jour. J’en grimace. L’esprit encore à moitié embué je m’étire, ça fait toujours du bien de dormir, même quelques heures. Je tourne la tête vers la forme à côté de moi. Il m’est déjà arrivé de me réveiller à côté d’inconnus, mais en général je m’en souviens. Là, c’est le trou noir. Mon sang se glace quand je reconnais Oliver. Je me redresse soudainement. « Oh bordel » dis-je en passant une main contre mon visage, qu’est-ce que j’ai encore fait ?


   
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d

(c) Myuu.BANG!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 12/10/2014

Personnage
Pouvoir:
Âge: 20 ans
Métier: En TIG - Tagueur

MessageSujet: Re: Où est mon pantalon ? ♦︎ Oliver   Mar 11 Nov - 15:55

On avait beau être en pleine semaine, Oliver n'avait nullement envie de moisir comme un rat mort dans son putain de foyer de merde. Vivement qu'il se trouve un coin ou crécher, il en avait plus que marre de cette ambiance pénible où la moindre histoire prenait des propensions gigantesques à cause de la promiscuité. Dernière histoire en date, un regard de travers et une baston avait éclaté dans le dortoir. On ne faisait pas plus con, sérieusement. Il eut de la chance dans son malheur. Dans tous les cas, il ne comptait pas moisir ici. Au lieu de traîner dans les rues, on lui proposa une soirée, un truc simple chez un pote où il avait entendu dire qu'un de ces amis seraient présents, lui aussi. La perspective de s'enfiler quelques cachets ou un bon petit joint avec Ruben le mettait en joie. Son ami ne lui refusait jamais pareille demande et il ne comptait plus leur fou rire, leur délire, leur défonce joyeuse et récréative.
Et malgré le milieu de semaine, il y avait toujours des londoniens pour sortir oublier leur misérable existence. Des londoniens comme lui. Il pouvait presque voir le vide dans leur yeux, le même qu'il était persuadé de voir dans les siens quand il pouvait se voir dans un miroir. Putain de merde, il était assis à côté d'un dépressif ou quoi ? Il changea de place dans le métro, agacé que son pouvoir le fasse capter une émotion étrangère qu'il n'avait vraiment pas envie de ressentir à cet instant. Non, il était sensé être de bonne humeur. Il allait à une fête, il verrait Ruben pour planer un bon coin loin de toutes ces futiles pensées...!

Quittant le métro londonien, il rejoignit une zone d'immeuble, un quartier brancher de Londres, plein d'étudiants, de jeunes prêt à faire la fête jusqu'au bout de la nuit. Oliver avait beau être un garçon tout à fait détestable, il arrivait que parfois, son caractère s'imbrique avec celui d'un autre. Il faut dire qu'à ses yeux, Ruben n'était pas un mec compliqué. Alors ça marchait plutôt bien enter les deux jeunes hommes. Lorsqu'il entra dans l'appartement, Oliver ne chercha pas vraiment à s'intégrer à l'ambiance de la soirée mais chercha aussitôt Ruben qu'il rejoignit, tout sourire. Après quelques instants à discuter, il ne tarda pas à lui refiler peu discrètement un cachet d'ecsta' qu'ils avalèrent aussitôt, reprenant leur discussion qui devint de moins en moins logique, ponctué d'éclat de rire euphorique. La soirée défila, des verres d'alcool et un autre cachet d'ectasy plus tard, le trou noir, le lâché prise tellement agréable...

Un grognement franchit les lèvres d'Oliver qui fut incapable de comprendre ce qui se passait. Il n'était pas sensé être dans son foyer de merde ? Pourquoi diable y avait-il quelqu'un qui bougeait à ses côtés... Avec un mal de crâne lui mitraillant le cerveau, il se redressa doucement en position assise en se frottant les yeux. Les cheveux en bataille, le regard perdu, il observa Ruben sans vraiment le voir, l'air peu éveillé.

« On est pas chez toi la... si ?... Putain... » Il venait tout juste de constater qu'il était nu sous les draps et que ses vêtements étaient disséminés un peu partout dans la pièce. Cela l'éveilla pour de bon, il releva le regard sur Ruben, l'air un peu accusateur, parce qu'il était tout de même plus facile de rejeter la faute sur quelqu'un d'autre. Il n'arrivait pas à se souvenir. Il parvenait à se rappeler des bribes de la soirée, de l'ectasy, des verres d'alcool... puis plus rien. Il passa une main sur son visage, soupirant bruyamment.
« Qu'est ce qui s'est passé, bordel ? » demanda-t-il, relevant le regard sur le sien.


When you’re close to me.
Up on melancholy hill there’s a plastic tree. Are you here with me just looking out on the day, of another dream. Well you can’t get what you want but you can get me. So let’s set up and see. ‘Cause you are my medicine. When you’re close to me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 09/11/2014

Personnage
Pouvoir:
Âge: 20 ans
Métier: Étudiant en cinématographie

MessageSujet: Re: Où est mon pantalon ? ♦︎ Oliver   Mar 11 Nov - 22:43




   

Oliver & Ruben
Où est mon pantalon ?
L’avantage avec la came, c’est que ça aide à tout oublier, l’inconvénient, c’est que parfois on oublie un peu trop. Je n’ai jamais aimé me réveiller sans me souvenir de ce qui s’était passé la veille. Ça crée une sorte de frustration en moi. Et je n’aime pas être frustré, enfin qui aime ça ?

La soirée a été bonne, du moins pour ce que je me souviens. Oliver n’est pas du genre à se prendre la tête et c’est tant mieux. On ne peut pas s’amuser avec quelqu’un qui réfléchit trop. La réflexion est l’ennemi de l’amusement. Heureusement, les londoniens sont réputés pour ne pas beaucoup utiliser leur cerveau. Tant mieux. Ce que j’aime bien avec Oliver, c’est qu’il n’arrive jamais avec les mains vides, c’est plutôt une qualité selon mes critères et rapidement, on décolle. Garder les pieds sur terre c’est surfait. Au fur et à mesure de la soirée, on touche de moins en moins le sol, nos propos deviennent totalement décousus. Le pire, c’est que ça à l’air totalement normal pour nous. Puis soudain, le trou noir. Je me suis peut-être envolé un peu trop haut.

Résultat, je me retrouve dans une chambre inconnue, avec une impression de cerveau liquide. Le soleil me pique les yeux. J’ai peut-être fait un peu trop fort hier, mais au moins j’ai réussi à gratter quelques heures de sommeil et apparemment, il n’y a pas de zombies qui en veulent à ma vie. J’étais peut-être trop défoncé pour pouvoir rêver. C’était le but escompté. Le problème, c’est qu’il y a quelqu’un qui bouge à côté de moi. La soirée a du être mouvementée. Bon, par contre, je ne m’attendais pas à trouver Oliver à côté de moi, surtout qu’au vue du sol, je ne suis pas le seul à être nu. Je passe une main sur mon visage, essayant de retrouver des souvenirs de la veille. Oliver me demande si on est chez moi. Euh non, je m’en souviendrais. Je hoche négativement la tête. « J’crois pas. » je vois qu’il me jette un regard accusateur. Un peu comme si c’était de ma faute quoi. « J’en sais rien et j’t’avouerais que j’aimerais bien savoir aussi. » des tonnes d’hypothèses se dessinent dans mon cerveau embrumé. Il n’a pas l’air de faire si chaud pour se déshabiller. Peut-être un strip poker ? J’en sais rien et c’est carrément frustrant. « Tu te souviens de quelque chose toi ? »


   
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d

(c) Myuu.BANG!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Où est mon pantalon ? ♦︎ Oliver   

Revenir en haut Aller en bas
 

Où est mon pantalon ? ♦︎ Oliver

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Oliver Green
» Oliver • I can't remember. •
» Oliver Queen
» Lucas Oliver Lassner dit LOL
» (m) oliver palotai → mon mari

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Misfits • Forum RPG :: Londres :: Redbridge :: Appartements-